Quels types de partenariat envisager avec un influenceur ?

influenceurs

influenceurs

Influenceurs, blogueurs, Youtubeurs, instagrameurs, on n’en finit plus de créer des néologismes pour mieux les décrire. Ils sont devenus les partenaires indispensables de la stratégie social media des marques. Le marché de la puériculture et de la petite enfance n’échappe à cette tendance, mais, concrètement, quels types de partenariat les marques peuvent-elle envisager avec un influenceur ?

Les influenceurs, des tiers de confiance entre les marques et leur cible

Le développement du numérique a facilité l’accès à l’information. Celle-ci circule beaucoup plus librement, et les consommateurs sont de mieux en mieux informés. Pour le marketing, cela a changé la donne. Les arguments développés dans le discours publicitaire classique sont de moins en moins écoutés. Cette perte de crédibilité oblige les marketeurs à innover et à inventer de nouvelles formes de publicité, plus proches des clients et véhiculées par des intervenants qui leur ressemblent : les influenceurs.

Des blogueurs et influenceurs très sollicités par les marques

En apparence, tout le monde peut devenir influenceur. Après tout, ils ne sont que de simples quidams, sortis de nulle part, s’exprimant sur un sujet qui les passionnent. Vous vous direz peut-être que c’est intéressant, mais que cela n’a rien de transcendant. Pourtant, nombre de marques, et non des moindres, n’hésitent pas à développer des partenariats avec blogueurs et influenceurs. Quel que soit leur niveau d’expertise, ils ont un atout de taille : le charisme. Ce talent particulier les rend capables de fédérer durablement une communauté autour d’eux et d’orienter ses choix. Les marques les perçoivent comme un nouvel outil marketing permettant de toucher leur cible avec une plus grande efficacité. Une étude récente, met en évidence l’attractivité qu’ils exercent sur les marques :

  • 78 % des influenceurs sont contactés par les marques dès le début de leur activité ;
  • ils sont contactés par les marques 1 à 3 fois par semaine ;
  • 78 % des influenceurs collaborent avec10 marques différentes.

Les marques doivent proposer des formes de partenariat susceptibles d’intéresser les influenceurs

Les influenceurs étant très sollicités par les marques, celles-ci doivent proposer des partenariats suffisamment attractifs pour retenir leur attention. Le marketing d’influence, c’est avant tout du donnant- donnant, chacun doit y trouver un bénéfice, qui va au-delà de la seule rémunération. Il est ici question de promotion et d’image, des critères à évaluer sur le long terme. La forme de partenariat idéale est celle qui va mettre l’influenceur en valeur et qui l’incitera donc à répondre favorablement à l’offre de la marque. Il existe bien des formes de collaboration à mettre en place avec un influenceur. Il peut s’agir d’interventions ponctuelles ou plus régulières. Tout est à moduler en fonction de l’objectif recherché :

  • le test produit : l’influenceur est chargé de tester un produit de la marque et de donner son avis à sa communauté ;
  • l’unboxing : le test produit est complété par une vidéo montrant l’influenceur en train de déballer le produit qu’il doit tester. L’influenceur fait part de ses impressions à sa communauté. Découverte et émotion sont au rendez-vous ;
  • l’article sponsorisé : l’influenceur doit publier un article sur son blog, ou un post sur ses comptes sociaux, au sujet de la marque ou d’un de ses produits ;
  • le placement de produit : l’influenceur développe un discours autour d’un produit par le biais d’une vidéo, généralement diffusée sur YouTube ;
  • le takeover : l’influenceur pilote les comptes sociaux de la marque pendant une courte période ;
  • l’encart publicitaire : un encart publicitaire est placé sur le blog de l’influenceur ;
  • le concours : la marque organise un concours relayé par l’influenceur sur son blog et ses comptes sociaux.

Ce ne sont là que quelques formes de partenariat parmi les plus populaires. Pour une marque, une collaboration réussie avec un influenceur, consiste avant tout à bien le choisir. Un choix qui sera fait en fonction de la zone d’influence de l’influenceur et de l’image qu’il véhicule. La marque devra ensuite choisir, et peut-être inventer, la forme de partenariat qui convient le mieux à ses objectifs.

Ce contenu vous a été proposé par Kidiwiz.com