Le made in France, un détail qui compte !

made-in-france

Le made in france

Plus de 75% des français sont prêts à acheter plus cher un produit fabriqué en France*. Aujourd’hui, le « made in France » est un argument de poids pour les consommateurs.

Pourquoi acheter français ?

Depuis l’accent mis sur l’importance d’une fabrication française dès 2012 par le gouvernement, l’estampille « fabriqué en France » a le vent en poupe auprès des acheteurs. La preuve d’une communication bien menée ! Aujourd’hui, les motivations des consommateurs sont multiples : soutenir l’industrie nationale (95%*), respect des normes sociales et de qualité (93%*), préservation de l’environnement par l’utilisation des circuits courts (87%*) … Bref, acheter français serait avant tout un acte citoyen et militant, mais aussi une forme d’assurance d’un produit de qualité.

L’origine France, une véritable valeur

made-in-france

Mais attention : si les consommateurs se montrent aussi enthousiastes, ils ne sont pas pour autant prêts à acheter sans réfléchir. Ainsi, ils sont 92%** à estimer que la simple mention « Fabriqué en France » n’est pas suffisante, et qu’un label plus fiable devrait être mis en place. Il est vrai que les logos et les allégations ne manquent pas, sans qu’on sache toujours ce qu’elles recouvrent…

En effet, apposer un « Fabriqué en France » sur son produit est purement facultatif et ne garantit rien ; selon les règles d’origine préférentielle en vigueur en France, il assure seulement le consommateur que le produit a subi son ultime transformation en France. Les composants et matières premières peuvent, eux, venir du monde entier ! « Assemblé en France », « Designed in France » … Autant d’allégations qui sont, elles aussi, laissées à l’appréciation du fabricant. Aujourd’hui, seul le label « Origine France garantie », certifié par un organisme indépendant, permet un contrôle réel des éléments mis en œuvre dans la fabrication.

Le made in France, reflet de l’époque

Délocalisations, crainte de l’avenir, invasion de produits fabriqués à l’autre bout du monde sans garanties qualitatives et éthiques, refus d’un impact trop important sur l’environnement via des transports longs et polluants… L’engouement pour le « Made in France » prospère sur des craintes très représentatives de notre époque. Attention tout de même aux raccourcis : les produits fabriqués hors de nos frontières ne sont pas forcément synonymes de mauvaise qualité et de casse sociale. Dans certains secteurs où la charge émotionnelle est forte et où la sécurité prime avant tout, comme la puériculture, des normes européennes (CE) vous garantissent de ne pas vous tromper. Les objets destinés aux tout petits fabriqués en France répondent également à ces normes ; de quoi allier esprit tranquille et engagement citoyen.

Opter pour le « Made in France », c’est avant tout un choix personnel ! Injonctions et incitations médiatiques jouent sans doute un rôle et nous influencent de manière plus ou moins consciente dans nos décisions d’achat ; mais si les valeurs défendues par la production nationale sont importantes, d’autres éléments doivent rester primordiaux au moment d’acheter, comme l’adéquation du produit aux normes de sécurité. Fabriquer « Made in France » est aussi une fierté qu’il est, au-delà de l’impact direct sur l’influence d’achat, agréable de revendiquer. Bref, une consommation qui se fait autant avec sa tête qu’avec son cœur !

*Source Ifop pour Atol, janvier 2013
**Source : Ifop pour le Crédit Agricole et le salon MIF Expo