Comment choisir un siège auto pour son enfant ?

siege auto

siege auto

siège auto

siège auto

Le choix d’un siège auto est souvent perçu comme un véritable casse-tête. A la multiplicité des modèles et des marques, s’ajoutent la coexistence de deux normes de sécurité : l’ancien standard R44 et la norme européenne i-Size (R129), mise en place en 2013.

La norme i-Size pour les sièges auto, plus de sécurité pour votre enfant

Le standard européen i-Size, en vigueur depuis le 9 juillet 2013, vise à sécuriser le transport des enfants en voiture. La norme i-Size impose de nouvelles obligations, qui concernent à la fois les fabricants et les parents :

  • l’adoption du système de fixation Isofix, permettant une installation plus rapide et plus sûre du siège auto ;
  • une classification des sièges, établie selon la taille de l’enfant, et non plus selon son poids, comme c’était le cas avec l’ancienne norme R44 ;
  • l’obligation d’installer tous les enfants de moins de 15 mois dos à la route, ce qui assure une meilleure protection de la tête ;
  • l’obligation pour les enfants de moins de 10 ans de voyager dans un siège adapté à leur morphologie, équipé d’un dispositif de retenue (ceinture ou harnais) ;
  • le remplacement progressif des anciens sièges au standard R44.

Acheter un siège auto d’occasion, est-ce une bonne idée ?

Les sièges auto sont chers et cela incite certains parents à se tourner vers le marché de l’occasion. Pourtant, ce type d’achat est déconseillé, car il ne présente aucune garantie en matière de sécurité et d’hygiène. Un produit d’occasion peut avoir subi un choc ou présenter des risques de contamination microbienne. Les parents pensent souvent, à tort, qu’il s’agit d’un conseil imaginé par les fabricants pour leur faire acheter des produits neufs, alors qu’il s’agit seulement d’un conseil de prudence tout à fait pertinent.

Quelles sont les différentes catégories de sièges autos pour enfant ?

Les sièges auto sont classés en cinq catégories différentes, regroupant les deux normes en vigueur, la  R44, exprimée en kilos, et l’i-Size (R129), exprimée en cm :

  • groupe 0 : de la naissance à 10 kg ou jusqu’à 70 cm : les nacelles, assimilables à des berceaux, sont placées sur la banquette arrière, parallèlement à son dossier, et maintenues à l’aide de sangles fixées aux attaches des ceintures de sécurité ;
  • groupe 0+ : de la naissance à 13 kgou jusqu’à 80 cm : de dimensions un peu plus importantes que ceux du groupe précédent, ces sièges auto s’installent à l’avant et toujours dos à la route. Ils permettent une position semi-allongée ;
  • groupe 1 : de 9 à 18 kg ou jusqu’à 1 m :les sièges baquet équipés d’un harnais et les sièges à réceptacle permettent à l’enfant de se tenir bien assis. Ces sièges doivent être placés à l’arrière du véhicule ;
  • groupe 2 (15 à 25 kg) et 3 (22 à 36 kg) ou jusqu’à 1,50 m : siège ou rehausseur placé à l’arrière de la voiture, obligatoire jusqu’à l’âge de 10 ans.

L’étiquetage des sièges auto, des informations essentielles

L’étiquetage permet de faire les ultimes vérifications avant d’acheter le siège auto :

  • l’étiquette comporte l’indication du poids (R44) ou de la taille (i-Size), selon la norme du siège ;
  • la lettre E atteste de la conformité du produit avec les normes européennes. Le chiffre situé à côté ce cette lettre indique le pays qui a homologué le produit. Pour la France, il s’agit d’un 2.

Lorsque la norme i-Size est apparue, elle a été perçue comme un système alambiqué, mais finalement elle a plutôt tendance à clarifier le choix, en limitant le classement des sièges auto à trois catégories distinctes : les sièges bébé, les sièges enfant et les sièges destinés aux plus grands. Cela gagnera encore en clarté lorsqu’il n’y aura plus qu’une seule et même norme, le standard i-Size, ce qui sera effectif dans les prochaines années.

Ce contenu vous a été proposé par Kidiwiz.com